Slash by Hello Bank!

Image de fond Image de fond Image de fond Image de fond

Laura Mabille

A 24 ans, Laura Mabille est blogueuse, consultante en communication et entrepreneuse et se lève tous les jours à 5h30 du matin pour pratiquer une série dactivités positives : un rituel matinal quelle a adopté depuis quelle a découvert  il y a un an, le livre « The Miracle Morning », une révélation.  Aujourdhui Laura conseille et propose une méthode à tous ceux qui souhaitent tenter lexpérience, pour un réveil en douceur « 
Image de fond Image de fond Image de fond Image de fond
Bonjour Laura. Il est midi, je ne résiste pas à l’idée de vous demander ce que vous avez fait ce matin ?
Je me suis levée à 5h30 pour faire mon rituel : j’ai lu, médité, fait du sport, écrit dans mon journal de bord et organisé ma journée !
 
Organisé votre journée, c’est à dire ?
J’ai timé toutes les tâches professionnelles que je dois faire dans ma journée. Ça me permet d’éviter de traîner, de travailler plus rapidement et de profiter de plus de temps libre !
Par exemple, si je me dis que j’ai la journée pour écrire un article, je vais m’accorder toute la journée pour le faire, alors que si je me dis que j’ai 4 heures pour l’écrire, je serai bien plus efficace. C’est le principe de la loi de Parkinson.
 
Avant de revenir sur votre rituel du matin dans les détails, j’aimerais en savoir un peu plus toutes vos activités. Vous êtes une vraie slasheuse…
Oui ! Je suis consultante en communication pour des entreprises, blogueuse via mon site lauramabille.fr et aujourd’hui entrepreneuse puisque je développe une méthode qui s’appelle « Le guide essentiel pour créer et perfectionner son rituel matinal ». J’ai lancé ce programme après avoir découvert le livre « The Miracle Morning » qui a été une révélation. J’ai écrit un article là-dessus repris par le Huffington Post et j’ai été inondée de messages et questions. Je me suis rendue compte que la gestion du temps et du sommeil était un sujet qui concernait beaucoup de monde. 
 
Que raconte ce livre ?
Le point de départ est de dire que l’on vit tous en dessous de notre potentiel et que grâce à un rituel du matin, on va pouvoir optimiser nos journées et surtout nous sentir plus épanouis dans notre vie de tous les jours.
 
Il s’agit d’identifier vos problèmes, de faire un bilan de tous les aspects de votre vie (personnel, professionnel, finances, relations…) et de voir ce que vous souhaitez améliorer. Une fois que ce bilan est fait, attaquez ce rituel qui va vous permettre chaque jour d’améliorer les petits objectifs que vous vous êtes fixés et les points importants pour vous.
 
Il y a une citation intéressante souvent attribuée à Abraham Lincoln qui dit : «Si j’avais 6 heures pour abattre un arbre, je passerais les 4 premières à affûter ma hache ». C’est un peu le même principe. Si on veut profiter à fond de la journée, c’est bien de démarrer dans de bonnes conditions !
 
En quoi consiste ce rituel ?
Dans la méthode Miracle Morning, il faut se lever au moins 1h plus tôt que d’habitude pour se donner le temps de faire plusieurs activités agréables et positives et donc de bien commencer la journée.
 
Ces activités sont résumées en 6 lettres : les SAVERS.
 
S pour le « Silence ». Ça peut être de la méditation, de la relaxation, de la prière.
A pour les « Affirmations » : des phrases qu’on se répète et qui nous rappellent les objectifs qu’on veut atteindre, ou la personne qu’on veut devenir.
V pour la « Visualisation » : le fait de s’imaginer en train d’accomplir nos objectifs
E pour l’ « Exercice ». Ça peut être du sport ou juste quelques simples étirements, le but étant de bouger.
R pour « Reading », la lecture d’un livre de non-fiction : un livre qui nous apprend quelque chose et nous permet de développer de nouvelles compétences.
Et S pour « Scribing » l’écriture, qui peut prendre des formes différentes, l’idée étant d’extérioriser ce qu’on a dans la tête et de prendre un peu de recul sur son quotidien.
 
Quand j’ai commencé, j’ai décidé de tester la méthode pendant 30 jours comme l’auteur le conseille. Ça fait aujourd’hui plus d’un an que je la pratique et je ne compte pas m’arrêter !
 
Ce que je recommande, c’est de s’inspirer de ces « Life SAVERS » pour créer un rituel qui nous est propre.
Image de fond Image de fond Image de fond Image de fond
« Grâce à un rituel du matin, on peut optimiser ses journées et surtout se sentir plus épanouis dans sa vie de tous les jours »
Image de fond Image de fond Image de fond Image de fond Image de fond Image de fond Image de fond
Comment s’est passé le premier matin ?
Disons que j’ai fait quelque chose qui n’était pas très malin… Alors que j’avais l’habitude de me coucher aux alentours de minuit, une heure du matin, et de me réveiller entre 7h30 et 8h, je suis passée tout d’un coup à un réveil à 5h30 sans me coucher plus tôt ! J’ai donc diminué considérablement ma quantité de sommeil, et au bout de 10 jours j’étais crevée… Je me suis dit qu’il fallait que je me couche plus tôt et j’ai progressivement trouvé mon rythme.
 
Faites-vous toutes les activités ou peut-on en privilégier certaines par rapport à d’autres ?
Il faut savoir que l’on est obligé à rien, il faut vraiment que ce rituel soit un plaisir et permette de démarrer la journée en faisant des choses qui nous sont agréables. Donc il ne faut pas hésiter à choisir des activités qui nous plaisent et à adapter le temps que l’on consacre à chacune d’elles.
 
Par exemple, je ne fais ni visualisation, ni affirmation, avec lesquelles j’ai du mal à accrocher. Je les ai remplacées par d’autres activités qui me correspondent plus.
 
Quel est donc précisément votre rituel ?  
Je me lève à 5h30 et je prépare ma journée en listant ce que j’ai à faire et en donnant un timing à chaque activité
 
Ensuite je passe du temps à écrire, ce qui me permet de prendre du recul sur beaucoup de choses. Plutôt que d’écrire librement ce que j’ai en tête, je préfère répondre à des questions précises. C’est pour ça qu’aujourd’hui j’utilise le « Five-Minute Journal » qui me permet de m’interroger chaque jour sur « les 3 choses que je veux faire dans la journée » ou encore « les 3 choses qui me rendent heureuse ».
 
Je fais aussi de la méditation. Quand on débute, on s’inquiète beaucoup de savoir si on fait bien les choses. Ce qui m’a aidé à persévérer, à progresser et à y prendre du plaisir, ce sont des applications de méditation guidées bien faites, qui proposent des programmes précis et un accompagnement par la voix, qui rendent l’exercice très accessible.
 
Ensuite, je lis, mais exclusivement des livres qui vont me permettre d’apprendre et de m’améliorer dans ma vie personnelle ou professionnelle.
 
Quand j’ai fini tout ça, il est environ 6h20.
 
Ensuite, soit je vais à la salle de sport, soit je suis le programme Freeletics qui propose plein d’exercices et de workouts en vidéo.
 
En général, je termine autour de 7h30, je prends un petit-déjeuner, je finis de me préparer et j’attaque le boulot à 8h30 !
 
Au bout de combien de temps avez-vous commencé à ressentir des bénéfices ?
Ça se fait par différents paliers et ça dépend des activités.
Pour le sport par exemple, on se sent bien dès les premières séances : défoulé, plus concentré. Et à mesure que le temps passe, on y prend goût ! Un an plus tard, je suis devenue sportive.
 
Pour la méditation, quand comme moi on n’en a jamais fait auparavant, il faut s’habituer à l’exercice et se donner davantage de temps pour vraiment profiter de tout ce que ça nous apporte.
 
Quel a été l’impact de ce rituel sur votre vie ?  
Par où commencer ? Je suis plus en forme, plus positive, j’arrive à gérer tous mes projets plus efficacement et sereinement, j’apprends constamment de nouvelles choses.
 
La différence d’état d’esprit est radicale : au lieu d’un réveil douloureux, qu’on a tendance à retarder le plus possible, le simple fait de se lever « sereinement » et de commencer la journée par des choses positives et enrichissantes transforme notre état d’esprit au quotidien.
 
L’écriture m’a aussi beaucoup aidée à prendre plus de recul sur ma vie et à me sentir plus heureuse. Je pense aux bons moments qui me sont arrivés et à ceux qui m’attendent… Parfois on a tendance à oublier tout ça. Finalement, prendre de l’avance sur sa journée, ça permet de prendre du recul sur sa vie.
 
Depuis janvier vous proposez une méthode en ligne, quels sont vos retours ? Certaines personnes ont vu leur vie changer ?
J’ai déjà des retours très positifs de chefs d’entreprises qui m’expliquent que ça les aide à garder la tête froide et à être plus organisés.
 
Une mère de famille m’a expliqué que ça lui permettait de passer du temps plus qualitatif avec ses enfants et d’être plus calme avec eux.
Ça peut être bénéfique pour chacun.
 
J’ai des gens qui sont super contents et qui me disent « c’est exactement ce dont j’avais besoin, aujourd’hui je prends le temps de faire toutes ces choses que je n’avais pas le temps de faire et qui me frustraient » ou encore « ça m’aide à couper avec le rythme métro-boulot-dodo que j’avais auparavant ». Tout le monde y trouve son compte !
Image de fond Image de fond Image de fond Image de fond Image de fond
« Je suis plus en forme, plus positive, j’arrive à gérer tous mes projets plus efficacement et sereinement, j’apprends constamment de nouvelles choses »
Image de fond Image de fond Image de fond Image de fond
Les 5 conseils de Laura Mabille pour se lancer dans un rituel du matin

1. Le faire progressivement Se lever à 5h30 directement le premier matin n’est pas l’idéal, mieux vaut avancer progressivement son heure de réveil : se lever 10 minutes plus tôt les premiers jours, 15 minutes plus tôt les jours suivants, et ainsi de suite. D’ailleurs, il n’est pas nécessaire de se lever à 5h30, il suffit de se lever un peu plus tôt que d’habitude.
2. Ne pas diminuer son temps de sommeil C’est primordial pour être en forme d’avoir des nuits les plus complètes et reposantes que possible, et le rituel matinal ne doit pas perturber cela.
3. Trouver sa propre méthode Choisir les activités qui nous font du bien, ne pas s’imposer un « SAVERS » que l’on n’aime pas.
4. Rester souple avec soi-même  Il ne faut pas transformer son rituel en carcan. Il y a un matin où on n’a pas le temps de faire toutes les activités prévues ? Ça arrive. Dans ces cas là, on fait ce qu’on a le temps de faire et on se réjouit d’avoir pris ces quelques minutes pour soi, c’est toujours mieux que rien !
5. Trouver un partenaire de responsabilité Une personne qui va prendre cette nouvelle habitude en même temps que nous, avec qui on se motive mutuellement. Ce n’est pas obligatoire, mais c’est un gros coup de pouce !
Image de fond Image de fond Image de fond
« Prendre de l’avance sur sa journée, ça permet de prendre du recul sur sa vie »

Retrouvez les interviews des slasheuses avec

By HelloBank